Pages Menu
Categories Menu

Posté par le Juil 8, 2019 dans A l'affiche, Articles récents, Notre actualité, Route, Sortie exceptionnelles | 0 commentaires

Les 6 jours de Vars 2019

Les 6 jours de Vars 2019

Les 6 jours vus par Gérard,
Une semaine à Vars toujours exceptionnelle grâce aux paysages, au soleil (garanti par Pierre) et à la qualité des participants ( sur le vélo, sur l’o, à la photo, au repos ou à l’apéro): des régions magnifiques (le Queyras, le Gapençais, l’Embrunais, l’Ubaye, le Briançonnais), des cols prestigieux (Agnel, Vars, Montgenèvre, Restefond-la Bonette…), un col muletier (la Coche), un col Ombis que nous n’avons monté heureusement qu’une fois, trop fatigués pour honorer les demoiselles coiffées de la salle de bal, des marmottes, des fontaines rafraichissantes très appréciées dont on a usé et abusé, des exploits avec en particulier celui de notre plus jeune participant dont le coup de pédale au sommet de la Bonette (2860m) restera dans les annales du cyclisme !
Une excellente cuvée que nous avons dégustée sans modération .
Merci à Pierre qui nous a fait découvrir cette belle aventure, à Gilles, Isabelle, Jean-Yves, Kévin et Valérie.

GG qui s’est régalé en votre compagnie.

Les mêmes vus par Pierre

C’est avec la canicule, que le vendredi nous nous retrouvons à  Vars.

Cette année, 4 inscrits, Kevin et Jean Yves, pour une première participation,  Gérard pour sa 3ème  et moi pour la 4ème mais nous ne serons que 3 à  vélo, un accident de moto, oblige JY au repos.

Valérie, Isabelle et Gilles, sont venus pour passer quelques jours à la  montagne.

L’hôtel  La Mayt, sera notre camp de base.

Le samedi nous partons pour un petit échauffement à  la carte, accompagnés de Gilles qui repère les lieux pour peut être 2020. Il fait chaud, il va falloir boire beaucoup….d’eau.

Le dimanche pour la première journée, un petit 100km en suivant la Durance sur ses deux rives. On nous avait dit que la petite route du col de la Coche  était en mauvais état,  mais monter et descendre en évitant les trous et gravillons devient vite galère…..La sortie se termine par la montée  de Vars avec 39 au compteur, je précise 39°C.

Le deuxième jour, gros morceau, Vars/Col Agnel en passant par Saint Véran, la plus haute commune de France et retour. Nous retrouvons nos accompagnants à  Saint Véran, pour une petite photo. Au retour, la piscine est la bienvenue; du coup on ira presque tous les soirs.

Mardi, un col bien particulier puisque dans la région, c’est le plus dur en pourcentage, c’est le mont Colombis pour ceux qui iront en vacances par là  bas.C’est à éviter. 16 km, avec du 10 à 13 % bien souvent et même 18 dans le village de Théus. Beaucoup de cyclistes mettent pied à  terre, il y en a même qui font demi tour. Gérard et moi arrivons en haut sur le vélo. Kevin a préféré aller avec Gilles faire du canoë sur la Durance.

Mercredi c’est journée off, avec le traditionnel pique nique. Mais comme les orages menacent, on pique nique dans une salle du village de Vars.

Jeudi on devait aller faire un tour en Italie. Manque de chance les coulées de terre provoquées par les orages ont coupé la route. Du coup changement, on ira et reviendra par les balcons de la Durance  pour aller gravir le col du Montgenèvre.

Pour terminer les 6 jours, nous irons monter la plus haute route de France, la cime de la Bonnette par le col de Restefond. C’est encore un aller retour, cette fois par la vallée de l’Ubaye, très très  fraîche le matin et chaude au retour. Nous retrouvons Isabelle, Valérie, Gilles et Jean Yves dans le col, ils nous ravitaillent en eau fraîche, une photo et on repart. Il est convenu d’un second ravitaillement dans la montée de  Vars. Comme ils se font un petit resto et un long passage  chez un brasseur de bière nous arriverons en haut du col avant eux.

Voilà les 6 jours 2019 sont terminés. Pour 2020 il y aura le Galibier, Allos et l’Izoard.

Pierre